Sur les lieux de l'arrestation, avec Ginette Bonnardel

Le 16 mai 2019, élèves et adultes se sont rendus au château de Saint-Lambert, dans le lieu où se joua le tragique destin de Marcel Pierrel et ses compagnons de résistance. C’est en effet là qu’était organisée, le 30 août 1943, une réunion entre des membres lozériens de l’armée secrète au cours de laquelle des renseignements permirent à la gestapo d’intervenir et d’arrêter plusieurs hommes. L’actuelle propriétaire du domaine, Mme Nephtali, nous a accueilli fort chaleureusement et nous avons pu découvrir l’entrée du domaine derrière laquelle se postèrent les troupes, les issues par lesquelles les résistants tentèrent de s’enfuir. Nous avons écouté le récit par Cordesse de cet épisode, grâce à Mme et M. Rouveyre et la présence de Marc et Claire Pierrel, les petits-enfants de Marcel Pierrel et Ginette Bonnardel, fille d’André Gibelin qui fut arrêté également à Saint Lambert puis déporté comme Marcel Pierrel. Mme Bonnardel nous a raconté comment la petite fille d’une dizaine d’années qu’elle était alors vécut ces événements : à l’école elle subissait la vindicte de ses camarades, ses sœurs et elles étaient ostracisées, assimilées à des enfants de « terroriste ». En internat elles étaient si peu nourries que leurs grands-parents les récupérèrent. Leur mère dut partir travailler à Paris pour subvenir aux besoins de la famille.

Notre présence en ces lieux chargés d’histoire nous a permis de saluer aussi la mémoire de ceux de Saint-Lambert qui ne revinrent jamais, comme Olivier de Framond auquel appartenait le château et dont le courage suscite toute notre admiration. Ce soir-là, il guida ses compagnons jusqu’aux limites de ce domaine qu’il connaissait si bien, leur indiqua comment s’éloigner mais décida pour sa part de s’en retourner au château et de se rendre par souci de représailles contre sa sœur et sa mère. Olivier de Framond mourut en déportation, de même que Cabanette. Olive se survivra pas non plus à 20 mois de déportation. Seuls Piccolo, Gibelin et Pierrel, revenus dans un état physique affreux résisteront aux terribles séquelles.