Le procès littéraire

 

Chaque année, en novembre, a lieu, à la salle polyvalente de Marvejols, le salon du livre Feuilles d'Automne, organisé par l'association des amis de la bibliothèque et par la bibliothèque de Marvejols. Dans ce cadre, nous recevons un auteur jeunesse.

Les classes de 4e lui préparent un procès littéraire (bienveillant, bien sûr), dans le cadre du cours de français et d’Education Morale et Civique.

 L'auteur est accusé "d'avoir créé des situations trop attendues", "des livres pas assez réalistes", "qui ne sont pas de la  littérature" ou  "dangereux pour la jeunesse". Ne faut-il pas les retirer du CDI et de la Bibliothèque Municipale ?

En français, les élèves lisent et étudient les livres de l'auteur. En parallèle dans le cours d’Education Morale et Civique, les élèves travaillent sur le fonctionnement du système judiciaire français et les métiers de la justice. Ils effectuent également plusieurs recherches au CDI sur l'auteur et son œuvre. Durant une dizaine de séances, ils collectent les pièces qui vont constituer le dossier.

Ensuite, les élèves rédigent une lettre de motivation pour choisir un rôle à tenir dans le procès (juge, avocat, assesseur, journaliste, etc...) et proposent des arguments en faveur ou en défaveur de l'auteur.

Une fois ce travail de collecte réalisé, les élèves, accompagnés de leurs enseignants, travaillent par groupe et rédigent l'intégralité du déroulement du procès.

Lors de la comparution de l'auteur, chaque élève entre dans son rôle, l'improvisation et l'inventivité sont autorisées voire encouragées. Afin que les élèves ne soient pas trop intimidés ce procès est à huis clos (ou presque). Ce procès fictif dure une heure environ. On s'arrête avant le jugement et après délibération des juges, les élèves sont alors seuls juges. En 2015 et 2016, les auteures Janine Teisson et Florence Thinard, ont été acquittées. En 2017 Sébastien Joanniez a été acquitté par une classe mais condamné par l'autre. qu'adviendra t-ul à Jo Witek, le jeudi 15 novembre 2018 ?

Il s'ensuit un entretien avec l'auteur, au cours duquel les élèves peuvent poser librement leurs questions. L'auteur apportera ainsi des éléments sur plusieurs aspects : des questions thématiques liées à ses œuvres, des questions littéraires, des questions professionnelles. Cette partie est ouverte aux autres membres du personnel de l'établissement et de la bibliothèque.

Après le procès, les élèves greffiers sont en charge de rédiger un compte rendu de justice, envoyé à l'auteur ; les élèves journalistes rédigent, quant à eux, un article de presse, qui est publié sur le site internet du collège.

Le procès expliqué par les camarades de l'an dernier, c'est ici !! (avec interview de l'auteur)

Les rôles dans un procès littéraire

Un procès littéraire est un projet collaboratif dans lequel chaque élève a sa place. Chacun est invité à postuler pour un ou plusieurs rôles en...

Procès littéraire à Jo Witek (2018)

Pour le procès 2018, Mme Jo Witek était l'accusée ! L'émission du mois de mai 2018 , vous l'avez présentée. Jo Witek enfin condamnée? Ce Jeudi 15...