Voyage en Provence romaine mai 2018

Un voyage culturel dans le temps.

Les Latinistes et les élèves de 4è du collège Marcel Pierrel ont remonté le temps jusqu’à la fin du Ier siècle avant J.‑C., en Provence gallo-romaine. Accompagnés de leurs professeurs Mesdames Actis, Cayzac et Hainaux et Messieurs Crétel et Isabal, ils ont découvert comment la puissante Rome réussit à imposer sa culture, ses découvertes techniques et son mode de vie sur les territoires celtes, conquis durant la guerre des Gaules.

Le premier jour, les élèves ont parcouru les rues de Nîmes pour voir se dresser devant eux les symboles de la puissance romaine. Ils ont, en effet, parcouru les gradins et les vomitoires de l’amphithéâtre, où se déroulaient combats de gladiateurs et courses, afin d’amuser les spectateurs, friands de divertissements. Il est aujourd’hui mieux connu sous le nom d’Arènes. Leur visite s’est poursuivie à la Maison Carrée, où un film de reconstitution leur a permis de comprendre comment la romanité a séduit les Celtes. Enfin, leur course les a conduits à la Tour Magne, avant un déjeuner convivial aux jardins de la Fontaine.

Mais comment visiter Nîmes sans aller voir le Pont du Gard, vestige monumental qui acheminait l’eau aux Nîmois ? Grâce à cette visite, et malgré la pluie, les élèves se sont rendus compte de l’ingéniosité des bâtisseurs romains : le Pont du Gard, véritable chef-d’œuvre d’ingénierie, ne représente en réalité que 500 m d’un aqueduc long de 50 km.

Le deuxième jour a été consacré à la visite d’Arles, sous les heureux auspices d’un soleil de plomb. L’objectif était de comprendre comment cette ville gauloise avait également été séduite par les avantages que lui offrait le pouvoir romain, face à la puissance marchande grecque installée à Marseille. Des guides ont donc montré aux élèves les pièces maîtresses du musée de l’Arles antique ; la compagnie Acta leur a fait jouer, en costume, une saynète, au théâtre antique, et leur a fait pratiquer les combats de gladiateurs et les jeux olympiques à l’amphithéâtre.

 

 

 

Le troisième jour, le groupe s’est rendu à Vaison‑la‑Romaine, où des guides lui ont montré les ruines de la ville antique et lui ont expliqué le mode de vie romain, empreint de confort et de progrès : rues pavées des boutiques, palestre et piscine, ensemble thermal, maisons de riches entrepreneurs… Le voyage s’est achevé au théâtre antique d’Orange, où les élèves ont pu faire le lien avec l’architecture de l’amphithéâtre et les notions d’acoustique, étudiées auparavant en classe.


 

Trois jours de visites intensives n’auront pas suffi à contenter leur soif de connaissances, mais tous les chemins mènent à Rome ! La suite, donc, au prochain voyage…